Pourquoi s’entraîner avec KettleBells ?

Parce que, correctement utilisés ( voir Avantages du Kettlebell) , ils améliorent toutes les qualités athlétiques à la fois :

  • la force pure
  • la puissance
  • la résistance à l’effort
  • la force-endurance
  • la capacité cardiaque et pulmonaire
  • la synergie musculaire et corporelle

En plus de ça, les exercices avec Kettlebells permettent :

  • une perte de poids rapide mais saine
  • un rééquilibrage des côtés gauche et droit du corps
  • une amélioration (« redressement ») de la posture
  • une augmentation de la flexibilité et de la mobilité
  • une amélioration de l’agilité

Ce n’est pas juste un discours publicitaire. Ces revendications ont été et continuent d’être confirmées par des études scientifiques

Vinogradov & Loukyanov (1986) ont trouvé une corrélation très significative entre les résultats des athlètes dans les exercices avec Kettlebells et leurs performances dans les différents tests d’aptitude physique (la force pure, mesurée dans les trois mouvements classiques du Powerlifting – le squat, le soulevé de terre, le développé couché – et avec un dynamomètre ; la force-endurance, mesurée avec les tractions sur la barre fixe et les flexions des bras sur les barres parallèles ; l’endurance générale mesurée avec une course de 1000 mètres ; la capacité de travail et l’équilibre, mesurés avec des tests spéciaux).

Voropayev (1983) a testé deux groupes de sujets en tractions sur la barre fixe, un saut en longueur pieds joints, une course de 100 m, une course de 1 km. Ensuite, il a mis le groupe de contrôle sur un programme d’entraînement axé sur ces mêmes tests, le groupe expérimental se contentant uniquement d’exercices avec Kettlebells. Le but était de mesurer le retard du groupe expérimental sur le groupe de contrôle au bout d’une année scolaire (le test était conduit à l’Université de Novossibirsk). Quelle n’était la surprise du chercheur lorsqu’il a constaté que le groupe « Kettlebells » a surpassé le groupe de contrôle dans tous les tests proposés !

Exécutés correctement les exercices avec Kettlebells brûlent les graisses comme aucune autre forme d’entraînement

Exit les longues heures de cours d’aérobic (bien sûr, rien ne vous empêche de continuer à en faire – mais cette fois sans pression du résultat, par pur plaisir).

Pas besoin non plus de régimes (il faut quand même surveiller son alimentation). Si vous êtes en surpoids, vous allez mincir. Si vous êtes maigrelet, vous allez vous remuscler.

D’après une autre étude du même chercheur (Voropayev, 1997), parmi les participants aux compétitions de Kettlebell Sporif de haut niveau, 21,2% ont augmenté leur poids depuis le début de leur carrière et 21,2% (exactement le même pourcentage, ce n’est pas une erreur) l’ont diminué (majoritairement, dans les catégories du poids les plus lourdes). Conclusion :

le Kettlebell est un outil puissant pour optimiser votre physique, quelque soit la « direction » de cette optimisation

Chez un homme, Kettlebells forgent un corps digne des canons de beauté antiques : épaules larges, pectoraux toniques mais pas trop volumineux, muscles du dos épais et en relief, abdos ciselés, muscles des bras et des jambes comme des cordes d’acier : forts sans être lourds et gonflés.

Chez une femme, Kettlebells redessinent la silhouette en l’amincissant et la raffermissant, tonifient tous les muscles des pieds à la tête : les jambes, les fessiers, les abdos, le dos, les bras et les épaules, particulièrement récalcitrant chez la plupart des femmes. Posture droite, démarche assurée, mouvements amples et précis, telle est la « marque de fabrique » des pratiquantes de Kettlebells.

Qui plus est, toujours d’après l’étude de Voropayev (1997), seulement 8,8% des membres de l’équipe nationale russe du Kettlebell Sportif ont déclaré de s’être déjà blessés à l’entraînement ou en compétition. Un chiffre extraordinairement bas, sachant surtout qu’il s’agît des athlètes de haut niveau qui ont l’habitude de pousser leurs corps au-delà des limites.

Libérateur, dynamique, « positivement agressif », pas étonnant que l’entraînement avec Kettlebells devient pour ses pratiquants une vraie addiction. A quel autre type d’équipement ses propriétaires donnent un nom ?  Quel type d’équipement ils peignent ? Tatouent sur leur peau ?

Le Kettlebell est Harley-Davidson du matériel sportif !