La Révolution KettleBell

by Alexey

in Révolution

En 1999, par un après-midi d’hiver un Russe et un Anglais sirotaient leurs expressos au café « Dunn Brothers » à Roseville dans le Minnesota. A leurs pieds, rugueux et écaillé trônait un boulet de canon avec une anse, importé par le Russe de la Mère Patrie. Il l’appelait « Kettlebell » et il demandait à son ami anglais : « Tu penses que ce truc pourrait marcher ici aux States ? » Le Russe lui-même était sceptique. Le Kettlebell a été oublié en Occident. Les rares exemplaires pas encore refondus se couvraient de toiles d’araignées et de moisissure dans les caves ou les salles de sport abandonnées. Même dans sa Patrie le Kettlebell semblait chercher la compagnie des plus rudes : les militaires, les forces d’intervention de la police et même leurs « clients » tatoués de la tête aux pieds, avec des nez cassés et cicatrices sur le visage.

En descendant leurs deuxièmes expressos, le Russe et l’Anglais ont arrêté leur plan : PAVEL TSATSOULINE, le Russe, écrirait le livre, tout premier en Occident, consacré à l’entraînement avec Kettlebells, tournerait une vidéo sur le même sujet et organiserait, une première mondiale, un stage de certification d’instructeurs en Kettlebells. JOHN DU CANE, l’Anglais, se chargerait de la promotion du travail de PAVEL auprès du public innocent.

En 2001, « RUSSIAN KETTLEBELL CHALLENGE », le programme mis au point par PAVEL a envoyé une telle onde de choc dans le monde du fitness américain et ensuite mondial qu’il l’a tourné sens dessous dessus

Russian Kettlebell Challenge

La couverture de "Russian Kettlebell Challenge", le premier livre sur les Kettlebells en Occident

Heureuse surprise pour PAVEL et JOHN, le système RKC est devenu un énorme succès non seulement auprès des militaires endurcis, des combattants des MMA et des athlètes professionnels, comme ils l’attendaient mais aussi auprès du public général conquis par les gains remarquablement rapides en force et performance.

Et bien sûr, le nouveau « corps de kettlebell » ne gâchait rien : épaules larges, ventre plat, avant-bras de lutteur, jambes minces mais musclées pour les hommes, silhouette amincie et raffermie, posture droite, fesses remusclées pour les femmes. Avec ça venait le changement mental : confiance en soi retrouvé, sentiment de vigueur, de puissance, du nouveau magnétisme personnel.

Aujourd’hui, le Kettlebell s’est parfaitement intégré dans le paysage de l’exercice physique comme un outil ultime pour booster toutes les qualités athlétiques aussi bien des sportifs de haut niveau que des amateurs soucieux de « se remettre en forme ».

Pour en voir les raisons, visitez les pages Pourquoi s’entraîner avec Kettlebells, Avantages du Kettlebell et Qui s’entraîne avec Kettlebells.

En 2012, dû aux désaccords sur les priorités entre Pavel et John DuCane (éducation et culture physique pour Pavel, commerce et profits pour JDC) Pavel se sépare de DragonDoor et ouvre, le 1er Novembre 2012, son école de force sous le nom de « STRONG FIRST » (« Fort d’abord »). Tous les Instructeurs-Maîtres RKC et la grande majorité des Instructeurs-Séniors et Chefs d’Équipe suivent Pavel dans sa nouvelle aventure. Leur objectif reste inchangé: élaborer les méthodes de développement de la force en tant que première qualité athlétique en utilisant en premier lieu les Kettlebells mais aussi des barres olympiques ou les exercices sans équipement.