Règles du « Tactical Strength Challenge »

by Alexey

in TSC

Le « Challenge de Force Tactique » (Tactical Strength Challenge ou TSC) est une compétition de force comprenant trois épreuves :

  • Soulevé de terre (poids maximum en trois essais)
  • Tractions à la barre fixe (maximum de répétition en un essai)
  • Snatch (Arraché) avec Kettlebell (maximum de répétitions en 5 minutes)

Le TSC teste les trois types fondamentaux de force : la force absolue avec le Soulevé de terre, la force relative au poids du corps avec les Tractions et la force-endurance cardiovasculaire avec les Snatches.

Ces trois épreuves donnent une mesure unique du compromis entre ces différentes compétences. Alors que les participants les plus massifs bénéficient d’un avantage au Soulevé de terre, les participants les plus légers ont un avantage aux Tractions, et les Snatches avec Kettlebell testent tous les participants de manière égalitaire.

CATÉGORIES DE COMPÉTITION

Il y a huit catégories de compétition :

  • femmes « Novices » (Soulevé de terre en 3 essaies; maintien chronométré en suspension bras fléchis sur la barre fixe; Snatches avec un Kettlebell de 12kg)
  • femmes « Open » (Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe au poids de corps; Snatches avec un Kettlebell de 16kg)
  • femmes « Élite » (Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe avec un lest de 5kg; Snatches avec un Kettlebell de 20kg)
  • femmes « Masters » (+50 ans; Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe au poids de corps; Snatches avec un Kettlebell de 12kg)
  • hommes « Novices » (Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe au poids de corps; Snatches avec un Kettlebell de 20kg)
  • hommes « Open » (Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe au poids de corps; Snatches avec un Kettlebell de 24kg)
  • hommes « Élite » (Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe avec un lest de 10kg; Snatches avec un Kettlebell de 32kg)
  • hommes « Masters » (+50ans; Soulevé de terre en 3 essaies; tractions sur la barre fixe au poids de corps; Snatches avec un Kettlebell de 20kg)

ÉVALUATION DES ÉPREUVES

Le TSC se déroule sur une seule journée. L’ordre des épreuves sera le suivant : le Soulevé de terre, les Tractions, les Snatches. Chaque compétiteur aura au moins 15 minutes de repos entre chaque épreuve.

Soulevé de terre : Le compétiteur qui soulève avec succès le poids le plus lourd remporte l’épreuve. En cas d’égalité entre deux compétiteurs, c’est celui dont le poids du corps est moins important qui remporte.

Tractions : Le compétiteur qui réalise le plus de répétitions remporte l’épreuve. En cas d’égalité entre deux compétiteurs, c’est celui dont le poids est plus important qui remporte.

Snatches : Le compétiteur qui réalise le plus de répétitions comptabilisées remporte l’épreuve. En cas d’égalité entre deux compétiteurs, ils/elles obtiennent le même classement.

L’attribution des points est basée sur le classement lors de chaque épreuve : 1 point pour la 1ère place, 2 pour la 2ème, et ainsi de suite. Pour le classement final, les points obtenus lors des trois épreuves sont additionnés pour chacun des participants. Le compétiteur ayant obtenu le moins de points remporte la première place.

ÉQUIPEMENT

Soulevé de terre :

Une barre olympique et des disques standard.

Tractions à la barre fixe :

Une barre de traction suffisamment haute pour que tous les compétiteurs puissent l’utiliser sans plier les genoux et suffisamment stable et solide pour supporter le poids des compétiteurs les plus lourds. Une ceinture pour les tractions lestées. Un chronomètre pour le maintien en flexion.

Snatches :

Un Kettlebell de 12kg, 16kg, 20 kg, 24kg, 32kg (fournis par les organisateurs) et un minuteur ou un chronomètre.

L’usage de la magnésie est autorisé pour toutes les épreuves. Les gants, les sangles, les bandes de compression pour les genoux et/ou les coudes, les combinaisons de force ou tout autre matériel d’assistance ne sont pas autorisés.

ÉPREUVE 1 : LE SOULEVÉ DE TERRE

L’épreuve du Soulevé de terre sera jugée par trois arbitres : un arbitre central (en face du compétiteur) et deux arbitres de chaque côté de la plateforme.

La barre sera préparée (chargée et nettoyée, si nécessaire) et placée sur la plateforme parallèlement au bord avant. L’arbitre central vérifiera que le matériel, le compétiteur et les deux arbitres de côté sont prêts et donnera le signal pour lancer le chrono. A partir de ce moment-là le compétiteur aura 1 minute pour démarrer son essai. Le moment du démarrage est à la discrétion du compétiteur.

Chaque essai du Soulevé de terre devra être fait en un seul mouvement. Le compétiteur n’est pas autorisé à reposer la barre au sol ou la poser sur les cuisses. Au cours de la tentative le compétiteur peut arrêter la barre momentanément (sans se mettre en appui) mais ne doit à aucun moment la laisser redescendre.

Pour que sa tentative soit comptabilisée le compétiteur doit démontrer le contrôle de la barre dans la position finale. Cette dernière consiste en une posture droite avec les genoux et les hanches en extension complète et les épaules rétractées dans leur position naturelle. Le contrôle consiste en un maintien d’équilibre stable et sûr (par opposition au précaire) jusqu’à ce que l’arbitre central prononce la commande : « Down ! » accompagnée d’un geste de la main de haut en bas. La tentative sera comptabilisée comme réussie si au moins deux arbitres sur les trois la considèrent comme telle.

Le compétiteur reposera la barre sur la plateforme de manière contrôlée sans lâcher sa prise. Un certain impact est autorisé mais le compétiteur n’est pas autorisé à laisser la barre tomber sur la plateforme, sous peine de disqualification de son essai.

Chaque compétiteur aura trois essais. Il/elle pourra se présenter pour le même poids ou un poids supérieur à chaque essai successif. Le compétiteur n’est pas autorisé à demander un poids plus léger après un échec avec un poids supérieur. Le compétiteur n’est pas obligé de faire les trois essais et peut ne pas se représenter après son premier ou son deuxième essai.

Tous les compétiteurs feront leur premier essai dans l’ordre croissant des poids déclarés. Immédiatement après son essai chaque participant se présentera à la table du jury pour déclarer le poids de son essai suivant. Les deuxième et troisième passage seront également organisés dans l’ordre croissant des poids déclarés.

TENUE AUTORISÉE:

Chaussures: les compétiteurs sont autorisés à concourir pieds nus, en chaussettes ou en chaussures basses (la hauteur ne doit pas excéder la cheville). Pour des raisons de sécurité, les semelles rembourrées (chaussures de course) sont interdites.

Pantalons/chaussettes: les compétiteurs doivent porter un short ou un pantalon de sport suffisamment près du corps (moulant) pour que les arbitres puissent apprécier le degré de l’extension des genoux et des hanches. Les compétiteurs sont autorisés à porter avec leur short des chaussettes hautes pour protéger leurs tibias. Le bord supérieur de telles chaussettes ne doit pas dépasser le bord inférieur de la rotule. Le pantalon, le short et/les chaussettes ne doivent pas être fabriqués dans un matériau épais et caoutchouteux aux propriétés qui favoriseraient l’extension des chevilles, des genoux et/ou des hanches.

T-shirt/haut: les compétiteurs doivent porter un haut/T-shirt suffisamment près du corps (moulant) pour que les arbitres puissent apprécier le degré de la rétractation des épaules et la droiture de la posture dans la position finale. Le haut/T-shirt ne peut pas être fabriqué dans un matériau épais et caoutchouteux aux propriétés qui favoriseraient l’extension des hanches.

Bandes: les compétiteurs sont autorisé(e)s à utiliser les bandes sur les chevilles, les genoux, les coudes et les poignets. Toutefois, la raison d’être de ces bandes est d’améliorer la proprioception du compétiteur pour des raisons de sécurité. En aucun cas ces bandes ne peuvent constituer un moyen d’assistance mécanique. Les bandes ne peuvent pas être fabriquées dans matériau épais et caoutchouteux aux propriétés qui favoriseraient l’extension des chevilles et/ou des genoux.

Ceinture: les compétiteurs sont autorisé(e)s à utiliser une ceinture de compression standard d’haltérophilie/force athlétique. La largeur de la ceinture ne doit pas excéder 10cm, l’épaisseur 13mm. Le corps de la ceinture peut être constitué d’une ou plusieurs couches de cuir. En revanche, un coussin de rembourrage n’est pas autorisé.

DISQUALIFICATION DE L’ESSAI:

  • Mouvement de la barre vers le bas avant la fin du mouvement
  • Arrêt de la barre en appui sur les cuisses
  • Déplacement des pieds après le début du mouvement
  • Impossibilité pour le compétiteur de maintenir la position d’extension totale (genoux, hanches) avec les épaules rétractées en fin du mouvement
  • Abandon de la position d’extension avant la commande de l’arbitre central
  • Manque de contrôle au moment de reposer la barre au sol
  • Agressivité démonstrative ou tout autre attitude inappropriée (à l’appréciation des arbitres) avant, pendant ou après l’essai

ÉPREUVE 2: TRACTIONS A LA BARRE FIXE

L’épreuve des Tractions à la barre fixe sera jugée par trois arbitres : un arbitre central qui appréciera le mouvement dans sa totalité et annoncera chaque répétition réussie ou non réussie ; ainsi que deux arbitres assistants placés le premier à la hauteur de la barre et le deuxième au pied de la barre pour contrôler la technique d’exécution.

La position de départ consiste en une suspension sous la barre, deux mains en pronation (paumes vers l’extérieur), bras et jambes totalement tendus, le corps immobile. La position du pouce (sur ou sous la barre) ainsi que la largeur de la prise sont laissées à la discrétion du candidat. L’utilisation de la magnésie est autorisée. L’utilisation des gants ne l’est pas. Aucun contact entre les pieds et le sol n’est toléré. La prise en supination (paumes vers l’intérieur) d’une ou deux mains n’est pas autorisée.

Après la commande de l’arbitre centrale : « En place ! », le compétiteur prendra la position de départ sur la barre de la manière qu’il/elle trouve la plus appropriée, y compris, en utilisant une assistance matérielle (chaise, bloc) ou l’aide d’une autre personne. Toutefois, toute assistance devra être éloignée et le compétiteur totalement immobile pour que l’arbitre central puisse donner la commande de départ de l’épreuve.

Suite à la commande de départ « Go ! » par l’arbitre central, le compétiteur tirera avec les deux bras jusqu’à ce que son cou ou sa poitrine touche la barre d’une manière nette et clairement visible. Au moment de contact la tête du compétiteur doit se trouver complètement au-dessus de la barre. L’arbitre assistant contrôlera la bonne exécution de ces deux points techniques et communiquera son appréciation à l’arbitre central.

Le compétiteur reviendra ensuite dans la position de départ et marquera un arrêt total avec l’extension complète des coudes avant de démarrer la répétition suivante. Le relâchement total de tension du corps est autorisé. En revanche, aucun mouvement des jambes et/ou du corps qui permet de créer un élan et faciliter le mouvement de montée n’est toléré. Le deuxième arbitre assistant contrôlera la bonne exécution de ces points techniques et communiquera son appréciation à l’arbitre central.

L’arbitre central annoncera chaque répétition réussie et indiquera éventuellement la raison d’une répétition non comptabilisée. L’épreuve est terminée lorsque le compétiteur abandonne ou lorsqu’il/elle n’arrive pas à faire une répétition réussie après 3 essais successifs.

ÉPREUVE 3: SNATCHES (ARRACHES) AVEC KETTLEBELL

Pour chaque compétiteur, le Snatch sera jugé par un arbitre qui contrôlera la technique d’exécution, annoncera chaque répétition réussie et indiquera éventuellement la raison d’une répétition non comptabilisée.

Le Snatch est exécuté avec un bras. Le compétiteur balancera le Kettlebell vers l’arrière entre les jambes et l’amènera au-dessus de la tête en un mouvement continu dans la position d’extension complète (genoux, hanches) avec le bras complètement tendu, vertical et situé dans le prolongement du corps et des jambes.

Le compétiteur marquera un arrêt total de tout mouvement du corps et du bras avant de laisser le Kettlebell descendre en un mouvement non-interrompu et réaliser une nouvelle répétition.

Le Kettlebell ne doit entrer en contact avec aucune partie du corps en dehors de la main qui le tient à l’exception de l’autre main au moment du changement. Lors de l’exécution des Snatches le bras libre doit rester hors de tout contact avec le corps, les jambes, le Kettlebell et/ou l’autre bras. Non-respect des points techniques susmentionnés conduit à la non-comptabilisation de la répétition concernée.

Chaque compétiteur aura 5 minutes pour réaliser le plus de répétitions possible. Deux ou trois compétiteurs feront leur essai en même temps avec un arbitre pour chaque compétiteur. Un arbitre supplémentaire sera délégué pour démarrer et arrêter le décompte du temps. Après avoir vérifié que les compétiteurs et leurs arbitres sont prêts, il lancera le décompte avec un temps de latence d’au moins cinq secondes : « Cinq, quatre, trois, deux, un, Go ! » Au fil du déroulement de l’épreuve, il annoncera chaque minute écoulée, ainsi que 4’30’’, 4’45’’ et chaque seconde à partir de 4’50’’.

Le compétiteur pourra commencer l’épreuve avec le bras de son choix et changer autant de fois qu’il le souhaite.  Le changement peut être effectué aussi bien en l’air (main-à-main) qu’en reposant le Kettlebell au sol. Dans ce dernier cas le contrôle total du Kettlebell est exigé ; en aucun cas le compétiteur ne peut lâcher sa prise avant que le Kettlebell soit immobilisé au sol. Non-respect de cette règle conduira à l’arrêt de l’épreuve pour le compétiteur concerné.

Le compétiteur est autorisé à se reposer sur place ou en marchant sur ou autour de la plateforme tant qu’il/elle ne perturbe pas le déroulement de l’épreuve.

L’épreuve est arrêtée lorsque les cinq minutes sont écoulées, lorsque le compétiteur abandonne ou lorsque l’arbitre juge que le compétiteur n’est plus capable de contrôler le Kettlebell et/ou se met en danger.

Les exigences par rapport à la tenue lors de l’épreuve des Snatches sont les mêmes que lors de l’épreuve du Soulevé de terre. L’utilisation de la magnésie est autorisée. L’utilisation des gants, du sparadrap et autre moyen d’améliorer l’adhérence au niveau des mains est proscrite.

NON COMPTABILISATION D’UNE RÉPÉTITION :

  • Le mouvement ascendant n’est pas continu (une phase de développé en fin du mouvement)
  • Le mouvement descendant n’est pas continu (le Kettlebell marque un arrêt au niveau des épaules ou de la poitrine)
  • L’extension des genoux et/ou des hanches n’est pas complète en position finale
  • Le bras n’est pas tendu et/ou n’est pas vertical en position finale
  • L’immobilité du corps, du bras et/ou du Kettlebell n’est pas complète en position finale
  • Le Kettlebell entre en contact avec une partie du corps autre que les mains (par exemple, l’épaule ou la poitrine)
  • Le bras ou la main libre entre en contact avec une autre partie du corps ou avec le Kettlebell lors de l’exécution du Snatch

L’ARRÊT DE L’ÉPREUVE :

  • L’abandon par le compétiteur
  • L’incapacité de maintenir la prise lors de l’exécution du Snatch ou au moment de reposer le Kettlebell au sol
  • Toute manifestation par le compétiteur de son incapacité de contrôler son corps et/ou le Kettlebell qui met en danger son intégrité physique (à la discrétion de l’arbitre)

DISCRÉTION DE L’ARBITRE

Les règles du TSC sont simples et claires. Un bref rappel des règles précédera chaque épreuve. Les compétiteurs devront poser toute question pertinente à ce moment. Les arbitres pourront à leur discrétion interdire tout usage qu’ils considèreront comme conférant à un compétiteur un avantage déloyal.